Faire appel à des influenceurs dans les stratégies marketings des annonceurs s’inscrit de plus en plus comme une tendance forte et durable. Les budgets investis dans le marketing d’influence, en nette progression, confirment cette mutation dans la communication.

Influenceurs = média + prescripteur de tendances

Depuis 2014 l’évolution est très nette, on passe de 9% à 13% en 2016 avec des perspectives allant jusqu’à 21% en 2019 !

Cette hausse de plus de 233% en 5 ans laisse à penser que ce qui n’était qu’une tendance, voire une mode il y a quelques années, tend à s’inscrire durablement dans le paysage de communication et des relations entre agences et annonceurs. 

De nouvelles façon de réfléchir et de travailler doivent également accompagner cette dynamique. 

Travailler avec des influenceurs est devenu un sujet incontournable mais qui pose plusieurs questions, notamment : pourquoi les solliciter et comment bien les choisir ?  

Créer des collaborations et opérations avec des influenceurs offre la possibilité d’accroitre la visibilité de l’annonceur, toucher un public large et varié tout en se différenciant de la concurrence. Le marketing d’influence peut être mis en place à la fois par des grands groupes, des entreprises mais aussi des startups. 

L’une des seules contraintes du marketing d’influence est de bien identifier ses besoins, ses enjeux avant de se lancer dans l’aventure influenceurs. En effet, faire du marketing d’influence à tout prix est contre-productif et peut générer un bad buzz. 

Lorsque la pertinence est avérée, il faut, dans la mesure du possible, intégrer au mieux la stratégie de marketing d’influence au dispositif marketing global. La campagne influenceurs doit être un des moteurs de l’orientation stratégique de l’entreprise et ne doit pas en être déconnectée. 

Pour que ce mix média soit performant il faut évidemment veiller à bien choisir les influenceurs qui porteront le dispositif. 

Le monde des influenceurs ne cesse de croitre tant dans la diversité des thématiques traitées (lifetyle, sport, food, culture, beauté, entertainment etc) que dans les nouveaux acteurs du secteur. Le choix est vaste, presque sans limite. Le travail de recrutement du bon profil peut parfois s’avérer plus complexe que prévu. En effet, bons nombres d’annonceurs sont évidemment séduits par des influenceurs ayant des communautés impressionnantes. Toutefois il ne s’agit pas forcément de la meilleure stratégie à adopter. On observe que les « micro influenceurs » ont des taux d’engament supérieur de 60% VS les « gros influenceurs ». Les communautés de moins de 30 000 membres sont plus actives, engagées et loyales. Les plus petites communautés sont poussées plus de 6,7 fois plus vers un comportement d’achat que les grands prescripteurs. 

Les influenceurs bankable le sont justement un peu trop et tendent à devenir trop souvent des panneaux publicitaires, sans réelle affinité avec les marques, et perdent l’intérêt de leur audience qui ne se reconnaît plus dans leur ligne éditoriale. 

Une donnée non négligeable d’autant que les budgets sont souvent bien moindres chez nos « micro influenceurs » qui sont plus enthousiastes et plus impliquées lors de collaborations. 

Le budget débloqué pour un dispositif avec un gros influenceur peut équivaloir à des opérations avec de plus petits ambassadeurs et donc avoir plus de point d’impact, de relais et d’audience.  

Ensuite, il faut garder en tête que lorsqu’un influenceur collabore avec un annonceur il engage sa crédibilité. Afin de ne pas perdre sa communauté, durement acquise, il doit conserver l’ADN qui lui est propre, qui lui ressemble.La seconde question à se poser est : l’ADN de mon influenceur correspond-il à l’ADN de ma marque, de l’idée que je souhaite véhiculée ? Si la réponse est oui, il faudra alors réfléchir ensemble à la meilleure manière de prendre la parole pour que chacun, via son langage qui lui est propre, fasse passer le même message. 

 

Cet article vous intéresse ? Venez échanger avec nous sur de ce sujet.
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Suspendisse varius enim in eros elementum tristique. Duis cursus, mi quis viverra ornare, eros dolor interdum nulla.
Contacter NetOnlyLire d'autres articles